COMMUNIQUÉS

05.03.2003

Société Financière Privée SA, Genève: recul des produits et du bénéfice

La grande faiblesse de la Bourse a marqué, en 2002, l'évolution des produits et du bénéfice de la Société Financière Privée SA (SFP). Cotée à la SWX Swiss Exchange, la SFP a obtenu, le 22 janvier 2003, une licence bancaire de la Commission fédérale des banques (CFB). Son métier de base est la gestion de portefeuille, le négoce de titres et de devises ainsi que le "prime brokerage" pour gérants de fortune indépendants. La banque est également spécialisée dans l'allocation d'actifs et le "global custody".
 
Au diapason de la modération des attentes, la SFP a réalisé, pour l'exercice 2002, des produits bruts de 14,4 millions de francs, en recul de 32,4% par rapport aux 21,3 millions atteints en 2001. Les produits des commissions et des prestations de service ont diminué de 31,3% à 8,8 millions contre 12,9 millions en 2001. Le résultat des opérations d'intérêts s'est élevé à 5,4 millions (8,6 millions), en repli de 37,3% par comparaison avec l'année précédente. En revanche, le résultat du négoce a plus que doublé à 1,1 million, contre 0,4 million en 2001. Les charges d'exploitation ont baissé de 5,3%, diminuant de 15,0 millions durant l'exercice précédent à 14,2 millions en 2002. Tandis que les autres charges d'exploitation se contractaient à 6,3 millions (6,5 millions), malgré une hausse des dépenses liée à l'obtention de la licence bancaire, les frais de personnel ont reculé à 7,9 millions en 2002 (8,5 millions), le nombre de postes à plein temps ayant été réduit à 53 en fin d'année.
 
Le bénéfice brut de l'exercice 2002 se chiffre à 0,2 million de francs (6,3 millions). Compte tenu de produits exceptionnels de 2 millions et de déductions de 1,1 million au total pour amortissements, correctifs de valeur, provisions et pertes, le bénéfice net de l'exercice s'inscrit à 0,42 million contre 3,12 millions pour l'exercice précédent. Le Conseil d'administration de la SFP proposera à l'Assemblée générale du 10 avril 2003 de distribuer un dividende de 5% (14%).
 
Avec un capital-actions de 14,4 millions de francs (inchangé) et 69,5 millions (71,1 millions) de fonds propres, avant distribution du bénéfice, au bilan, la SFP dispose d'une solide base de fonds propres représentant un multiple des exigences de la loi sur les banques. La somme du bilan a augmenté de 21,6% à 183,3 millions (150,7 millions). Les engagements envers les clients ont crû à 79 millions (38,7 millions), tandis que les engagements envers les banques ont diminué à 14,3 millions (17,6 millions). Les liquidités ont augmenté à 12,2 millions (0,8 million) et les avoirs auprès des banque, à 52,7 millions (30,4 millions). Les créances sur la clientèle se sont inscrites à 79,2 millions (78,2 millions), quasiment sans changement.
 
Genève, 5 mars 2003
 
Contact: Daniel Glasner, Directeur général
tél. (022) 818 31 31
e-mail: dglasner@sfp.ch
 
Veuillez cliquez sur le lien ci-dessous pour le communiqué de presse.

Télécharger